observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / scénographie / le Lennon Wall

le Lennon Wall

Voici le Lennon wall de HongKong, lieu d’expression protestataire. Comme les graffitis sont illégaux, ils utilisent des post-it.

 

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • La démesure.
  • Pour quelqu’un qui facilite des groupes de travail toute la journée, c’est comme un rêve étrange, voir la ville entièrement recouverte de post-it. Imaginez les rêves d’un boucher, d’un dentiste ou d’un contrôleur de sac à l’entrée des magasins.
  • Cela fait penser à une scène de Brasil dans laquelle Robert de Niro meurt étouffé par l’administration symbolisée par des feuilles de papier qui se collent à lui jusqu’à le dissoudre.
  • Le fait que cela envoie un message différent d’un mur recouvert d’inscriptions. Ici on voit la variété et le nombre de points de vue, avant d’en voir la signification.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Recouvrir un quartier entier de lignes au sol avec du gaffeur (comme le voyage à Nantes). Ces lignes pourraient grimper sur les murs, flécher une boutique ou un lieu d’intérêt (selon nous).
  • Passer des cartons plumes avec des indications de temps restant avant la prochaine consigne à des commerçants et leur faire dévoiler de manière synchrone (30min- 15 min – 10 min – 5 min – 3 min – 1 min – c’est fini) et que lorsque le dernier panneau s’affiche quelque chose se passe : la sonnerie des pompiers le mercredi midi, ou l’apparition d’une personne habillée toute en bleu, dans chacune des boutiques. Vous avez des idées de « chose qui se passe » ?
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter