observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

la session de 3 min

Hier avec Sébastien Leroyer de l’experience center (PWC) et Antoine Brachet de Blue nove, nous avons eu l’idée d’interrompre une session collaborative dès qu’on touche quelque chose d’important, comme les psys Lacaniens capables, me dit-on, d’interrompre une séance au bout de 3 min si le patient fait une découverte significative.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Se dire que l’impact prévaut sur le volume
  • Donner de l’importance à un point de bascule ou de prise de conscience, plus qu’à la production d’un élément
  • Le fait de libérer des gens qu’on vient d’accueillir
  • Le fait de faire des coups de théâtre

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • S’en faire une question de cadrage : quelle serait la découverte ou le phénomène que nous pourrions vivre en session et qui rendrait la suite absolument plus nécessaire
  • Le transformer en challenge : si vous parvenez à résoudre ce truc, la session s’arrête.
Share this entry
2 Comments
  1. Clavel Michel
    Clavel Michel

    On pourrait a contrario poursuivre une session tant que rien de significatif ne s’y est produit…. (couchage et vivres seraient prévus).

    Reply
    • brice de margerie

      Trop bien. Cela fait penser à certaines boites à bac japonaises au sein desquelles les élèves ont un contrôle une fois par jour et ne vont pas se coucher tant qu’ils ont pas la moyenne.

      Merci Michel

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter