observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

caricature

Mattéo, coach de surf au Natural Surf Lodge, nous apprend avec le sourire qu’en surf, il faut « tout exagérer » : « quand je vous dis de ramer, il faut ramer comme des malades, quand je vous dis de manœuvrer dans la vague de haut en bas, il faut le faire comme des malades ».

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • se dire qu’on doit tout faire « comme des malades ».
  • se dire que tout dans ce sport est exagéré, c’est amusant. Ainsi on imagine que les réactions de joie le sont aussi, les déceptions, les amitiés, les souvenirs. Ainsi à l’heure de l’apéro, on se jetterait presque des bières au visage en rigolant.
  • le fait de donner une clé de lecture de communication entre lui, le coach, et nous, les élèves. Expliquer comment comprendre ses conseils, c’est un peu « méta », c’est bien aimable et c’est déjà le début d’une relation de confiance.
  • Se dire qu’ainsi il s’épargne de nous le redire à chaque fois. Peut-être s’est-il lassé de devoir hurler tout le temps, à la manière de certains coachs de football américain complètement hystériques.
  • Cela fait penser au conseil d’un compositeur qui disait « joues toujours comme si ton meilleur professeur était à côté de toi à t’écouter ». C’est un conseil à intégrer, en autonomie.
  • La façon, élégante, de dire qu’on pourrait quand même faire des efforts et que là c’est pas sérieux franchement.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • se demander si d’autres attitudes conviennent à d’autres sports ou activités. On imagine ainsi un professeur d’interprétation musicale dire « Lorsque je vous dis quelque chose, il faut le faire avec justesse et ressenti », un coach en catch dire « lorsque vous faites quelque chose faites-le comme aucun autre que vous ne serait capable de le faire ».
  • expliquer plus souvent sa démarche en tant que coach : « lorsque je te dis 3 feedbacks positifs pour un négatif, ce n’est pas que je n’ai pas d’autres feedbacks négatifs en stock, c’est pour que tu gardes la foi. »
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter