observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / communication / tactique / terre-nom-histoire
Mai 28 2019

terre-nom-histoire

Nous apprenons que les grandes marques de luxe reposeraient sur 3 piliers : l’ancrage territorial, une grande histoire et un nom patrimonial. Et cela fonctionnerait comme un sérieux barrage à l’entrée pour les nouvelles marques. Si on pense à Hennessy, on a effectivement le trio gagnant.

Ce que j’aime dans ce constat :

  • Les modèles à 3 concepts c’est toujours pratique à retenir
  • Les trois piliers sont gages d’authenticité, comme si c’était la valeur supérieure, ce qu’on achète si cher (enfin « on »..).
  • Je me demande ce qui différencie la valeur d’une marque de luxe d’une valeur aristocratique : un nom, une terre, une histoire. C’est moins magique d’un coup, troquer un objet d’artisanat d’art pour le 06 d’un vicomte.
  • Et pourquoi le whisky clan Campbelll n’est pas une marque de luxe alors ? Il y’a le triptyque qui va bien. Il doit manquer quelque ingrédient.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Se présenter soi-même comme une marque de luxe. Bonjour je suis Stephane Spritz (nom patrimonial), je suis né sous un glacier au Groenland (ancrage territorial) et j’ai sauvé une famille de la noyade (grande histoire). Bon, il faut tester.
  • Présenter ses pairs comme des marques de luxe : Viviana Gozzi (célèbre librettiste italien), née près du Vesuve (imaginons), arpente souvent les sous-sols de Paris plusieurs jours d’affilée
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter