observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Nous apprenons qu’un basketteur qui se concentre 30 secondes chaque jour en mentalisant la scène et les gestes à l’œuvre lors d’un lancer gagnant, augmente ses statistiques dans la vrai vie. Il importe de scanner l’ensemble des sensations du moment : le tissu du maillot contre la peau, l’orteil recroquevillé, le bruit du revêtement de sol.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • la célébration de la puissance de l’esprit.
  • la science en renfort du vieil adage selon lequel « le talent c’est que du travail, petit libéllule ».
  • l’idée de tordre le bras au réel, en tordant le bras aux perceptions de notre cerveau.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • détourner ces 30 secondes sur des objets incongrus. Voir si la réalité se conforme, à force. Se dire par exemple que « le jaune est un peu bleu », jour après jour.
  • détourner ces 30 secondes vers des objectifs professionnels ou personnels, comme par exemple, incorporer les accords toltèques (parole impeccable, n’en faites pas une affaire personnelle, ne faites aucune supposition, faites toujours de votre mieux).
  • se poser la question en reprenant l’image du basket, pour se demander quel serait LE geste clé de votre développement professionnel du moment. Sur quoi cela vaudrait le coup de consacrer 30 secondes tous les jours ?
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter