observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / psychologie / sécuriser – observer

sécuriser – observer

Nous apprenons, grâce à Annie Longeot (décidément très présente cette semaine) que la fonction de l’œil est double. Lorsque vous arrivez dans une pièce, il s’agit pour lui de sécuriser (1) et d’observer (2). Dans cet esprit, « plus on connaît, moins on observe ».

Ce que j’aime dans ce constat :

  • voir ces deux fonctions cote à cote, et constater qu’elles peuvent s’opposer. Difficile de sécuriser/sélectionner des risques dans un champ et d’observer/ouvrir sur l’inconnu. Tenir à distance vs s’exposer.
  • en suivant ce fil, cela donne l’impression que la première fonction consiste à s’extraire d’un environnement quand l’autre consiste à s’y assimiler
  • cela fait penser, dans un autre champ, à la double tension que ressentent les couples : se rassurer d’une part / force de l’amour « foyer », accentué par la proximité et le connu et se séduire  d’autre part / force de l’amour « érotique » accentuée par la distance et l’aventureux.
  • le rappel des temps anciens, lorsqu’en présence de tigres à dents de sabre, il fallait pas trop déconner avec la première fonction de sécurisation tout de même.
  • En composition musicale, on dit que l’oreille se fatigue vite, et qu’au bout de quelques minutes elle est moins capable de vous guider parmi différentes possibilités, comme une antenne qui s’émousserait vite, ou comme si un schéma musical deviendrait dominant et exclurait toute autre piste. En faisant un parallèle douteux, la capacité d’observation de l’oreille serait première ce coup-ci, mais éphémère.

 

Ce que nous pourrions imaginer :

  • se demander ce que nous sécurisons de nos jours lorsque nous rentrons dans une salle de réunion, où moins de tigres à dents de sabre rôdent. À quoi cette fonction de sécurisation nous sert elle aujourd’hui ?
  • se demander si dans un climat ultra sécurisé, notre œil capte plus de choses. Une étude prouverait qu’une certaine pénombre serait favorable à la créativité. Faudrait-il ajouter des essences rassurantes et une épaisse moquette pour gagner en « focale » ?
  • s’entraîner à observer en mettant des pull à col roulé et des coudières. Pépère mais affuté.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter