observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / psychologie / l’illusion groupale

l’illusion groupale

L’illusion groupale (voir D. Anzieu) correspondrait, si j’ai bien compris, à un état euphorique passager, dans lequel les membres d’un groupe se sentiraient unis, aimés de manière égale par un leader (imago paternelle, qui aimerait tous ses enfants sans distinction), après une première phase généralement dominée par l’angoisse persécutive.

Ce que j’aime bien dans ce concept :

  • rattacher nos projections collectives du monde archaïque de la petite enfance, ça rapproche.
  • le fait qu’en lisant divers articles sur le sujet, quoi qu’on fasse, tout n’est que transfert de la relation maternelle et croyance illusoire, ça détend.
  • Le terme d’imago, ça change de persona.
  • le concept d’imago fraternelle. Un demi à celui ou celle qui arrive à le sortir dans une phrase à table ou dans une consigne (pour être précis, l’imago est un « prototype inconscient de personnages qui oriente électivement la façon dont le sujet appréhende autrui »)
  • considérer cet état euphorique comme nécessairement passager. Se dire même que cela doit rester temporaire, enfin si j’ai bien compris.
  • ne pas cultiver la croyance d’un état de plénitude collective comme un objectif sain.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • de nouveaux mots faussement savants, dans l’esprit d’imago et persona : visago, expressii, caractério et posturon.
  • détendre les commanditaires de team building en leur disant que si l’objectif est atteint après un séminaire, ils vont probablement vivre de grandes désillusions et que ce sera une bonne nouvelle.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter