observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / performance / ne parlez pas au boxeur

ne parlez pas au boxeur

En boxe, nous apprenons que dans les ultimes séquences de préparation avant le match d’un combattant, on interdit aux autres combattants de lui donner des conseils. Apparemment, un boxeur qui pense trop ne boxe plus.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • ne pas charger l’attention du sportif en état de stress intense.
  • ne pas créer trop de scénarios à un moment où on a besoin de passer en mode « exécution ».
  • le fait d’accepter que le moment n’est plus à la divergence.
  • le respect pour la concentration du sportif, que traduit cette pratique. Donner un conseil, même excellent, c’est donner de soi, à un moment où le combattant doit se centrer sur lui, plutôt que de se brancher sur l’expérience d’un autre.
  • le principe qui consiste à se focaliser, presque comme lors d’une phase de transe, sur un seul chemin, un seul scénario, une idée fixe.
  • réaliser qu’un conseil n’est pas toujours bon, voire peut s’avérer carrément toxique.
  • Se dire que de la même manière qu’il n’y aura qu’un sportif sur le ring, il ne peut y avoir qu’un coach à lui crier des consignes.

Ce que nous pourrions imaginer

  • se donner la même consigne entre nous lorsqu’un facilitateur se prépare à ouvrir une session. Le protéger / faire en sorte qu’une seule personne puisse lui parler.
  • récolter les bons conseils en revanche, mais les stocker pour plus tard, lorsqu’il sera disponible et en demande.
  • trouver d’autres manières de protéger le facilitateur durant le temps de la performance, en lui demandant, tout simplement, ce qui lui donnerait plus de sécurité.
  • recréer l’espace du tabouret – seau – éponge pour le facilitateur entre les séquences, en utilisant d’autres accessoires ou procédés mais pour les mêmes fonctions : nettoyer et cautériser les plaies /  reprendre son souffle / focaliser.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter