observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

illisible

Olivier du Chayla (again) nous apprend qu’il est malin d’écrire au crayon à papier car il est impossible à votre interlocuteur d’en face de lire vos notes. Cela serait dû à l’absence de contraste. Cela suppose toutefois que votre écriture le permette, même à l’endroit.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • Le côté truc d’espion
  • La simplicité du procédé
  • Le fait de protéger discrètement des espaces alors qu’on est en face à face
  • Le fait de pouvoir écrire n’importe quoi, cela ouvre quelques possibilités.
  • L’anti facilitation graphique : prendre des notes sans aucune intention de faciliter l’interaction.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Faire le contraire : écrire très lisiblement, en majuscule et au bic, des choses pour faire réagir notre interlocuteur qui même a l’envers voit des mots se former.
  • Montrer ses notes comme un gage de confiance. Écrire au crayon à papier, mais retourner sa feuille à la fin et en s’appuyer sur elles pour expliquer ce qui nous travaille réellement à l’écoute de son problème.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter