observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Cynefin

Olivier du Chayla nous fait découvrir hier le modèle Cynefin. Crée par l’ancien patron du knowledge management d’ibm en Europe, l’intention est de catégoriser des situations pour faciliter la prise de décision. 4 catégories et un bonus mystère :

Si j’ai bien compris, les situations rencontrées peuvent être soient :

  • Simples / je sens – je catégorise – je réponds. L’attitude d’un juriste ou d’un comptable peut se retrouver dans cette catégorie
  • Compliquées / je sens – j’analyse – je réponds. L’attitude d’un chirurgien ou d’un avocat peut s’y apparenter
  • Complexes / je teste – je sens – je réponds. L’attitude d’un start-upper peut s’y apparenter (il ne possède rien sauf sa capacité à apprendre). Un marché, un écosystème, un champ de bataille sont des « objets » complexes
  • Chaotiques / j’agis – je sens – je réponds. Un trader qui suit son intuition ou un pompier qui décide d’aller à droite plutôt qu’à gauche pour attaquer un brasier pourraient s’y apparenter.

La case mystère est la case centrale : « désordre », lorsque rien ne correspond à une des catégories citées plus haut.

Ce que j’aime dans cette modélisation :

  • L’effort touchant de nommer ce qu’on arrive pas à comprendre avec cette case mystère
  • Le lien entre une situation et un process de décision, c’est à dire un type de réponse.
  • Le fait de se rassurer avec un plan de bataille (« on a un plan ! »), du moins un début de process. Cela me fait penser au type qui s’est arraché le bras avec les dents et qui, selon les neurologues, n’est pas mort parce qu’il avait toujours un plan à tester.

 

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Utiliser ce modèle lorsque nos enfants nous posent des questions pénibles comme « est-ce si je fais mes devoirs pendant 10 jours sans que tu me le demandes je pourrai jouer à fortnite une demi-heure sans que tu contrôles le temps ? ». On dirait que le passage entre simple et chaotique est leur sport favori.
  • Changer de catégorie pour garder une souplesse mentale et changer de représentation. Agir comme si nous étions dans une situation chaotique, ou complexe, pour voir ce qu’on en apprend.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter