observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

Avr 14 2019

bouh

Nous apprenons que certains restaurants chinois placent des petits miroirs à l’entrée pour repousser les démons, effrayés par leur propre reflet.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • l’idée de repousser les démons d’un restaurant en pleine ville, comme un conte d’enfant qui s’invite dans un monde de grands
  • l’idée que le démon partage une chose avec nous, l’horreur que provoque l’image d’un démon. Cela nous le rend tout de suite sympathique.
  • c’est un moyen de défense efficace et non violent par ailleurs, ici pas de pique anti pigeon ni canon à taupe, juste un reflet de soi-même.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • poser la question à des participants d’une session qui s’apprêteraient à décrire un plan d’action : quel sorte de démon faudrait-il repousser pour que votre plan d’action fonctionne ?
  • poser la question suivante : quel serait le moyen non violent de repousser un danger particulier ?
  • se prendre pour le démon et se poser une question étrange comme « quelle partie de votre propre reflet vous ferait renoncer à entreprendre une action ? » ou encore « qu’est-ce qui ferait que vous ne seriez pas le bienvenu au sein d’un groupe et qui vous paraîtrait légitime ? »
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter