observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

les mots uniques

Un article met en lumière des mots uniques à certaines langues, qui décrivent des choses pourtant familières. Mon préféré est le Tsundoko, mot japonais qui décrit le fait d’acheter constamment des livres sans nécessairement les lire.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Découvrir qu’un gars du bout du monde partage un sentiment si intime et parfois presque inavouable.
  • Se dire que si il existe un mot ça va déjà mieux
  • C’est une version plus lumineuse et plus douce que le baleinié, célèbre dictionnaire des tracas et de mots inventés.

 

Ce que nous pourrions imaginer :

  • S’en servir comme consigne pour un groupe de travail : quels sont les situations, états émotionnels, cas de figure que vous rencontrez et qui font votre singularité métier ? Ou en tant qu’équipe ? Inventez le mot qui irait bien pour le décrire.
    Pour nous cela pourrait donner par exemple :
  • Le sentiment chaleureux et excitant que l’on ressent lorsqu’on rentre dans une salle comble où 120 personnes collaborent ardemment à résoudre un problème important. Sensation proche de le celle de la condensation de l’air
    Ou encore :
  • Impatience ravalée mêlée du plaisir de lâcher prise pour le meilleur face à un groupe qui s’accorde sur une autre direction de travail que celle que nous avions indiqué par nos consignes.
    En tant qu’équipe :
  • Plaisir de voir sous ses yeux s’épanouir le génie de son collègue.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter