observations

n\\\\\\\'hésitez-pas à les enrichir

chapeau silver

Avec François Rochet, nous avons imaginé un nouveau chapeau de bono (une couleur – un type de regard sur le sujet. ex chapeau noir – critiques et objections / chapeau rouge – émotions, ressentis etc..) : le chapeau de l’IA. L’idée est de se comporter face à un sujet comme se comporterait une intelligence artificielle. L’objectif n’est pas de prendre ses réactions au pieds de la lettre mais d’éclairer autrement un sujet ou une problématique.

Par exemple, à la question « comment faire pour résoudre le problème du réchauffement climatique ? » une IA répondra « en éradiquant les humains », ce qui est rafraichissant, et peut amener de nouvelles idées, ou bien à reformuler le problème en apportant quelques nuances ou quelques critères concernant le type de solution attendue, comme par exemple « tout en regardant netflix le soir avec ma nana ».

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • jouer à incarner une IA, comme pour s’habituer à ce qui va arriver
  • le côté amoral de l’IA, donc probablement assez efficace pour ouvrir les shakras et libérer des champs d’exploration en idéation
  • le fait d’éclairer autrement le problème, de manière radicale, pour le retourner, voire le reformuler

Ce que nous pourrions imaginer :

  • lui donner une chaise en session
  • se demander si nous ne sommes pas chacun(e) des IA, et craquer notre propre code en se posant la question suivante : quelles sont mes principales routines intellectuelles ? quelle est ma façon obsessionnelle de prendre les problèmes qu’on me présente ? Quelles sont l’équivalent des lois de la robotique que je respecte sans le savoir ? Qu’est-ce que mon créateur a codé et que je ne peux hacker sans perdre mon identité ?

 

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter