observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

9-8-7-6-5-4-3-2-1-0

« C’est la fin du monde, dans 5 min une fusée décolle pour créer une nouvelle civilisation sur mars. Seule contrainte, pour pouvoir prendre part à l’équipe, les champions ne peuvent embarquer que 4 valeurs. Il faut donc négocier. Ils peuvent se faire aider par les autres membres du groupe lors de cette négociation qui s’annonce ardue ».

Merci François Pénin pour cette super consigne.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • la scénarisation.
  • le fait qu’embarquer des valeurs soit aussi important que des plats lyophilisés.
  • le fait d’avoir accès à de l’aide pour négocier.
  • le fait que le choix de valeurs fasse l’objet d’une négo ultra tendue
  • le fait de l’induire le fait qu’elle soit tendue, comme si on disait à des gens placides « maintenant, battez-vous à coup de poing »
  • le fait que ça commence mal.  » C’est la fin du monde »
  • l’évocation du guide intergalactique, dans lequel les terriens apprennent dans le même instant qu’ils ne sont pas seul dans l’univers et qu’ils ont 5 min pour évacuer la terre qui se trouve sur le passage d’une autoroute interstellaire.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • la saison II de cette histoire. Le départ pour une nouvelle civilisation car les 4 valeurs embarquées n’ont pas fait l’affaire et qu’il fait ou bien en choisir d’autres, ou bien n’en garder que 2, ou bien les formuler avec plus de soin car elles n’ont pas été comprises de la même manière par tous les membres
  • continuer cette scénarisation en donnant aux valeurs le statut de clés de contact, ou en donnant aux vaisseaux le nom de ces valeurs. L’équipage partirait sur le « transparency I » ou encore le « excellence III »

 

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter