observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

pokemonisez-vous

Lors d’une étude sur les connaissances en zoologiques des enfants, il leur a été montré des cartes représentant des pokemons et des cartes représentant des organismes vivants réels. Plus de 80 % des enfants de plus de 8 ans reconnaissaient les pokemon avec une précision tandis que moins de 50 % passaient le test des espèces réelles (telles que le bouleau ou le chêne).

Ce que j’aime dans ce constat :

  • que l’anthropocène, cet âge de la terre façonné par l’homme, s’accompagne de son équivalent culturel. Non content de remodeler notre environnement, nous commençons à en remodeler notre représentation.
  • l’imagination au pouvoir : nous avons occupé l’odéon il y’a 50 ans, les pokemons occupent désormais nos cerveaux et mettent le bouleau à terre
  • constater que lorsqu’il s’agit de pokemons leur capacités sont sidérantes
  • noter enfin, que les noms des pokemons sont géniaux et que ce n’est donc pas étonnant que les enfants les retiennent (Carabaffe, Chenipan, Roucool..)

Ce que nous pourrions imaginer :

  • gamifier l’environnement réel en réinventant les noms des plantes et des animaux avec des enfants. Un tilleul pourrait devenir un Tigreuil, un étourneau pourrait devenir un étourdeau.
  • dans une session d’innovation collaborative, à la manière d’un Rémi Sabouraud, donner des noms sympas aux choses, et notamment aux projets, aux rôles, aux étapes du plan d’action
Share this entry
1 Comments
  1. Georges-Henry Portefait

    J’adore !!
    Et pour partage dans un grand groupe Bancaire mutualiste Français je présente les filières régaliennes en disant que je leur ai donné un nom de Pokemon pour m’en souvenir …
    Le KouJouRouFou pour Kompliance, Juridique, Risque, Fiscalité … Ok j’ai oublié Sécurité
    Certains rient ou sourient, d’autres sont un peu surpris voir gêné de voir ainsi leur fonction régaliennes « Pokemoniser » 😉
    En tout cas c’est pratique pour ne pas en oublier une et pour certains c’est devenu du langage commun

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter