observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

le SAS

Merci Chloé et Cécile qui eurent l’idée d’un sas pour déconditionner les participants de notre session de la semaine dernière. L’idée était que passé ce sas ils n’étaient plus banquiers mais start-uppers.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • La réalisation, faite de bandelettes de papier bulle.
  • Le principe, qui consiste symboliquement à prendre le pouvoir sur l’état dans lequel vous voulez que les gens soient.
  • Le passage, initiatique.
  • La compression, comme dans le modèle de Bompass and parr (modélisation de l’effet whaaaaoouuu).

Ce que nous aurions imaginer :

  • Faire des blagues avec des sas fantaisistes. « Vous n’êtes plus banquier, vous êtes maintenant un lama ».
  • Faire des sas miroir, avec des cartes à compléter, « vous n’êtes plus …..(écrivez ici ce que vous ne voulez plus être), vous êtes ……(ce que vous voulez être pendant deux jours).
  • Se servir de ce dispositif pour écrire l’histoire future d’un projet. Créer 5 sas dans lesquels nous ferons passer un totem.
  • Créer des sas de plus en plus large, dans lesquels passeront les équipes comme pour vivre en accéléré ce que sera l’expérience du projet. On est pas loin du rebirth.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter