observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

le taboo – chaussette

Pour préparer un groupe à « get out of the building » et partir découvrir les besoins client mais sans trop les influencer, nous découvrons la technique « taboo-chaussette » qui consiste à se mettre par pair et à ce qu’au sein de la paire, l’un tente de faire parler l’autre de l’usage qu’il fait de ses chaussettes mais sans jamais prononcer le mot chaussette. À ceci ajoutez quelques bons conseils sur le choix de type de questions (plutôt ouvertes ) et sur l’importance de ne pas induire nos hypothèses dans ce type d’entretien. Une fois l’exercice achevé, collectez alors les insights en grand groupe.

 

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Faire parler quelqu’un de quelque chose sans le nommer est amusant et marche assez bien si il s’agir d’apprendre des choses nouvelles
  • L’image marche plutôt bien puisque pour la plupart des gens, l’usage des chaussettes n’a pas été conscientisé. On se retrouve vite avec des insights.
  • La rapidité du procédé

Ce que nous pourrions imaginer :

 

  • Pousser l’exercice à l’étape d’après et s’entraîner une fois sur le cas réel, pour se mettre en jambe, faire sortir de nouvelles questions et avoir du feedback pour tenir la bonne posture.
  • « purger » auparavant les croyances que l’on a acquise. Concrètement, les verbaliser, les écrire et, symboliquement, les déposer avant de sortir. Lors des interviews, donner à votre partenaire de jeu (on interview à deux) le job de veiller à ce que vos croyances n’affleurent pas trop dans votre façon d’interviewer. Ou du moins, garder un œil sur les croyances de l’autre pour rester le plus possible en position d’écoute.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter