observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / performance / l’heure sans objectif

l’heure sans objectif

Hier les participants à une session de social hacking ont inventé un nouveau type de rituel. Après avoir sur-processé le mode opératoire d’une réunion pour la rendre plus efficace, nous leur avons suggéré d’alléger les règles plutôt que de les multiplier. Ils ont alors pris ce conseil très au sérieux et ont inventé la réunion sans objectif. Il s’agit de sanctuariser une heure le vendredi pendant laquelle on bosse à fond mais sans critère de réussite.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Cela me fait penser à ce que dit Christoph Niemann, encore lui, lorsqu’il se plonge dans le travail en s’interdisant, pour un temps, de mesurer son efficacité.
  • Le fait de voir ce que donne l’absence d’objectif dans une culture qui s’appuie fortement sur ces normes.
  • C’est une façon de parler de l’absence de limites dans ce que ce ça a d’enthousiasmant. Le principe peut être interprété étonnamment comme une invitation à se surpasser
  • Sur ce même modèle, il existe la journée sans management et le chantier presque sans date de fin pour l’acousticien de la philharmonie.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • La séquence sans penser au client. À force de mettre l’usager au centre on se demande ce que ça ferait de tourner le dos à cette nouvelle norme sociale, aussi saine soit elle.
  • Que se passe t’il si on lui tourne le dos pendant un temps ?
  • La séquence « long and perfect » vs Quick and dirty, « oui mais »
    Vs « oui et ».
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter