observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

regret

Christoph Niemann, illustrateur célèbre, proclame que lorsqu’on se met à son ouvrage, il faut laisser venir les idées que l’on va « sûrement regretter » car ce sont ces idées qui feront le corps de la proposition à venir. Il ajoute qu’on gagne à être un « artiste négligent » doublé d’un « retoucheur exigent ».

Ce que j’aime dans cette croyance :

  • le mot « regret ». Se projeter dans son travail en allant chercher précisément ce qu’on va regretter
  • se jouer des tours, comme si deux parties de vous devaient dialoguer et que vous leur facilitiez la vie en vous donnant des autorisations.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • filer ce type de questions en allant chercher d’autres états psychologiques inconfortables et aller chercher des idées :
    • inavouables
    • cheap
    • stupides
    • dangereuses pour votre réputation
    • dangereuses pour la réputation de votre client
    • dangereuses pour votre santé mentale
    • qui feraient hurler votre maman ou votre cousine chérie
    • que votre prof adoré trouverait indigentes
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter