observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Fév 14 2018

Kintsugi

« Au Japon, la coutume veut que lorsqu’un objet se brise, on le répare avec de l’or pour embellir ses fissures. Cette coutume nous enseigne que lorsqu’une personne a souffert et s’est relevée, cela la rend plus noble et plus belle Il s’agit du Kintsugi, l’art de réparer des céramiques brisées ». Merci Guillaume Lagane pour ce partage.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Le geste : dorer la blessure. On entend dire parfois que la psyché se forme autour des névroses comme une plante autour d’un objet incongru mais qui finit par lui donner un angle. L’image d’une dorure sur la fissure est une version beaucoup plus enthousiasmante et poétique.
  • La technique, qui demande, j’imagine, de suivre méticuleusement le parcours de la dite fissure, et qui doit avoir quelque chose de cathartique.
  • Le principe. Ancrer dans les esprits que « c’est par les fissures que rentre la lumière » pour prendre une autre image connue est bienfaisant.
  • Le fait de lui donner un nom.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Aller chercher ce que nos fissures ont produit de beau et de lumineux pour reprendre l’image au sens littéral.
  • Demander, en groupe de travail, ce que leurs difficultés ou leurs incapacités portent de vertueux.
Share this entry
4 Comments
  1. GH Portefait

    Domo Aligato Brice Senseï pour ce Kintsugi 😉
    En plus de proposer une pratique audacieuse, c’est aussi très poétique.
    La beauté issue des fêlures et des blessures … des cicatrices d’or en quelques sorte

    Reply
  2. On pourrait même imaginer casser pour mieux ré-assembler et sublimer.
    Dans certains cas uniquement, la cassure ne doit pas être blessure.
    Mais sur des sujets moins engageant, comme un design, pourquoi pas…

    Reply
    • J’aime bien on pourrait l’appliquer à casser une croyance, un paradigme, casser une habitude bonne ou mauvaise, casser un lien, une relation.;;;

      Reply
  3. Cela fait écho au proverbe tibétain : « la valeur d’un homme ne dépend pas de ses erreurs mais des moyens qu’il met en œuvre pour y remédier ».

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter