observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

3, 2, 1, pointez !

Nous apprenons par Violaine ma femme que Yann son frère lui a appris qu’il existe une technique de négociation assez amusante qui consiste, lorsque 10 personnes (par exemple) doivent se répartir 10 options (imaginons 10 yaourts aux goûts différents), à compter jusqu’à 3 puis à ce que chacun pointe, à 3, l’option de son choix. Il apparaît important qu’aucune préférence ne soit partagée au préalable.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • le fait qu’il puisse y avoir un fondement théorique à un truc qui ressemble quand même sérieusement à un mouvement impalpable, sinon magique.
  • l’idée selon laquelle chaque option serait pré-déstinée à un détenteur et qu’il ne s’agisse plus que de libérer le flux qui les relie
  • le fait de supprimer toute instruction
  • nous avons essayé avec des pâtes japonaises, et n’y sommes pas parvenus.
  • l’idée que le premier choix est le bon (comme les premières chaussures que l’on essaye, paraît-il)

Ce que nous pourrions imaginer :

  • l’utiliser en test, pour un premier tour. Mais est-ce que ça marche si ce n’est pas le vrai choix ?
  • tester la même chose mais en pointant le choix qui convient le mieux à son voisin de droite, pour voir.
  • tester en se donnant un ordre. Qu’est-ce que change notre choix quand nous ne pouvons le partager qu’en troisième position, ou en 6ème position ?

 

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter