observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

pass the clap

merci à Rob et Laurie, deux coachs anglais qui nous apprennent un exercice pour prendre conscience de la puissance de la posture du coach (vs celle de l’instructeur).

Donner un objectif au groupe : faire faire un clap le plus vite possible au sein du groupe rassemblé en cercle. Le clap doit circuler et tout le monde doit l’exécuter, dans l’ordre dans lequel ils sont positionnés.
Noter le premier score (en général autour de 5 secondes) et encourager le groupe à améliorer son processus en posant des questions et en reformulant les modifications du process, une à une. (se rapprocher, déclencher son geste en se calant sur un stimulus qui force la vitesse (le clap de l’avant dernier avant vous..)
Encourager les participants
Fêter chaque seconde gagnée.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • la démonstration ne peut échouer. Les idées du groupes font progresser la performance de 100%, au moins, sinon plus.
  • Le jeu, hurler de joie car on clape plus vite, c’est toujours chouette.
  • en quelques minutes, on ressent l’effet des trucs de manager pour améliorer la performance (fixer un objectif, faire appel aux idées des autres, encourager, afficher sa confiance ..etc) et c’est une belle démonstration dans un temps record.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • remplacer le clap par un son, un mouvement, un mot trouvé par analogie
  • tenter une version collaborative (je clape dans la main de mon voisin), pour voir si on gagne encore de la vitesse, et filer la métaphore du coaching vers celle de la collaboration.
  • rajouter des contraintes, comme celle de reproduire n’importe quoi que l’on trouve singulier dans la posture de l’autre
  • faire une version hyper lente au contraire, où l’objectif est de décomposer un geste plutôt que de la flasher
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter