observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

l’échelle

Julie et Marie-Christine ont proposé une échelle lors de leur session sur les consignes. Le principe consiste à se positionner sur une échelle de 1 à 10 au démarrage de la formation. 10 correspondant à « je suis super à l’aise », puis, à la fin de la phase de partage de contenu, de se repositionner en spécifiant ce qui a fait qu’on a bougé (presque tout le monde bouge).

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • L’avant-après, comme une pub pour des produits capillaires
  • Le fait d’expliquer en quoi on a bouge, préalable génial à la phase de formalisation des apprentissages, car on peut voir ce que les autres ont écrit.
  • Le côté visuel
  • Le fait de repérer parmi les participants ceux qui considèrent qu’ils ne savent rien et ceux qui se considèrent comme des experts.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Ajouter une troisième échelle pour y inscrire le point auquel on veut aller et décrire ce dont on a besoin pour y parvenir.
  • Demander à chacun d’écrire ce que ça veut dire « être à l’aise »
  • Demander à chacun d’écrire ce que ça veut dire être à zéro
  • Reposer l’échelle 3 mois après.
Share this entry
1 Comments
  1. Marie Christine Julian

    Merci Brice pour l’enrichissement de cette pratique que j’aime particulièrement car elle permet de se relier à soi ET aux autres.
    Pour moi, en tant que coach, c’est un feed-back précieux pour identifier ce qui marche.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter