observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / psychologie / la pensée contrefactuelle

la pensée contrefactuelle

Il paraît que notre capacité à se projeter dans des scénarios imaginaires avec le plus grand sérieux est une des clés de notre capacité d’apprentissage. Il s’agirait de notre capacité à la pensée contrefactuelle. L’état de la connaissance scientifique peut être comparé à la somme de toutes les hypothèses qui n’ont pas été contredites à ce jour et c’est grâce à la pensée contrefactuelle que les prochaines hypothèses verront le jour, en abattant les précédentes (1) et par ailleurs, mettez-vous dans les chaussures d’un personnage vivant au 5eme siècle et mettez le devant un documentaire ou même devant une photo prise dans notre quotidien, il faudra qu’il fasse preuve d’une bonne dose de pensée contrefactuelle pour encaisser le choc du au contraste entre sa réalité et la notre.
Ce que j’aime bien dans ce constat :

  • Se dire que la contradiction est génératrice
  • Se dire que rien n’est bien solide dans l’état de nos connaissances
  • Avoir appris un nouveau mot compliqué
  • Se dire que jouer, comme lorsque les enfants se disent « et si.. » est la porte de connaissance
  • Se dire que s’échapper du réel est une activité saine, voire scientifique
  • Pouvoir dire à un esprit trop littéral qu’il n’aide pas beaucoup le Progrès quand même.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Ajouter un nouveau type de scénario au « best case », « worst case », « most probable case », le scénario contrefactuel : ceux qui ne devraient pas se produire en toute logique.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter