observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

la relance protectrice

Voici le message qu’a reçu un de nos illustres contributeurs :

« Bonjour XXXXX,

J’ai vu que, en mon absence, fin septembre, vous avez fait imprimer XXXXX. Or vos exemplaires de contrôle sont toujours à l’agence, et le règlement n’a pas été effectué. Cela ne vous ressemble pas. Je ne suis pas inquiet pour le règlement (il faudrait juste que je l’ai avant la fin de la semaine), mais je le suis un peu à titre personnel. J’espère que vous allez bien et que vous n’avez pas de problème particulier.
Dans l’attente de vous lire.
Bien cordialement,

Martin »

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • Le fait de s’adresser à la personne et non au client
  • Le fait de ne jamais émettre un doute sur la probité du dit client
  • Le fait de franchir une ligne et de poser une question personnelle
  • Le fait d’émettre une demande en la niant dans le coeur du mail
  • Le fait qu’il reste un doute sur l’intention réelle, sincère ? Manipulatoire ?
  • Le fait de s’adresser au client au côté client honnête comme on s’adresserait au côté ange ou démon

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Faire un double mail, adressé en partie au « démon » et en partie à « l’ange », ce serait le mail dont vous êtes le héros. Ce pourrait être deux mails dont les objets vous donneraient l’indication de la part de vous à laquelle ils s’adressent
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter