observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

mchsmhmmmm

Pour faire respecter une consigne qui dit « ne pas tourner en rond avec la même objection », « ne pas monopoliser la parole », ou encore « ne pas commencer ses phrases par oui mais », Michel utilise le marschmallow. Le principe est d’en coller un dans la bouche de son collègue trop bavard. Cela rappelle la technique de l’œuf imaginaire sur le crâne lorsqu’on s’aperçoit qu’on écoute pas, sans parler de celle du mollet flatté pour aborder une discussion difficile.

Ce que j’aime dans cette pratique :

  • Le fait de donner du sucre quand on gratte l’ego de quelqu’un
  • Le fait de faire taire quelqu’un sans parler
  • Le fait d’en faire une blague
  • Le fait qu’au bout de 5 marschmallow, normalement le type ne recommence plus

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Donner un porte voix fait d’une feuille A4 à celui qu’on entend pas
  • Appeler celui qui est toujours sur son téléphone
  • Donner des bonbons thématiques : un tic-tac pour quelqu’un qui gère bien le timing, un choux pour quelqu’un qui encourage ses collègues, un bâton de réglisse comme un os à ronger pour quelqu’un d’impatient.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter