observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / vente / accueil / vendeur fâché
Juil 3 2017

vendeur fâché

« Je touche je salis je paye  » : Voici ce qu’écris un vendeur de cartes postales pour décourager les touristes vandales.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • L’effort mis dans le formule
  • L’emploi de « je »
  • La colère non dissimulée du vendeur
  • Le fait que le premier contact qu’il ait avec le vendeur d’une boutique soit sa mauvaise humeur et son à priori négatif sur nous les clients
  • Les fait d’écrire une carte postale do it yourself pour faire passer un message sur l’usage des cartes postales

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Afficher ses émotions en devanture de son magasin, comme la météo, ou sur un badge. Aujourd’hui le boulanger est d’humeur tristoune, venez acheter un pain surprise.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter