observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

merveilleuse imperfection

« Quoi qu’il se passe, quoi qu’il advienne, je fais de mon mieux et j’accepte ma merveilleuse imperfection ». Merci nos coachs agriculteurs pour cet aphorisme qui nous vient de la gestalt.

Ce que j’aime dans cette phrase :

  • On retrouve la posture « vulnérable et engagée » du triangle de la compassion, comme on retrouve un peu Greg quand il dit « comme d’habitude, je me sens tout petit face au problème » et enfin une phrase encore qui dit « ce qui nous rapproche c’est pas la force, c’est la fragilité »
  • L’usage du mot « merveilleux » pour qualifier l’imperfection. Tout à coup, notre imperfection serait un champ d’exploration.
  • L’effet qu’a cette phrase est fort. Elle a quelque chose d’un peu magique, comme la plume de dumbo. Sauf que dans dumbo il s’agit quand même de faire voler un éléphant, ce qui, même sur le plan métaphorique, reste peu atteignable. Alors que cette phrase prononcée ou écrite avant une prise de parole, peut vraiment nous permettre de nous reconnecter à nous même, nous redonner une forme d’intégrité à un moment critique.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • L’afficher dans les salles de session
  • Qualifier cette merveilleuse imperfection, c’est à dire visualiser quelque chose chez soi d’imparfait qui soit ou bien attachant ou bien facilitant.
Share this entry
1 Comments
  1. Hubert

    Et voilà un ted talk en rapport avec le sujet : the power of vulnerability.
    https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter