observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Hugh

Olivier et Fred, nos « coachs agriculteurs », nous ont demandé de clore nos prises de parole par « j’ai parlé ».

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • Se prendre pour un indien
  • Il est plus difficile de l’ouvrir à tout bout de champ lorsqu’on doit prendre le soin de la ferme avec formalisme
  • Le rituel rigolo, on dirait dès pré-ados qui s’inventent un monde pendant une aventure à 26 mètres de leur maison.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Ajouter un qualificatif : j’ai bien parlé, j’ai parlé trop longtemps, j’ai parlé avec le cœur, j’ai parlé sans espoir, avec colère, dans la joie.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter