observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / RECETTES DE L'ANIMATEUR / concevoir la session / foin – divin – purin

foin – divin – purin

Dans un cigare, il y’ aurait le foin, le divin et le purin. Chaque dénomination correspond à un segment du cigare, le foin étant ce qu’on allume en premier. Merci Augustin pour cette contribution.
Ce que j’aime bien :

  • Constater que besoin de modéliser en faisant des rimes n’a aucune limite
  • La courbe dramatique de l’affaire : du foin au purin, on imagine la mélancolie du fumeur sentant que la phase divine est en train de se clore.
  • Le fait que fumer n’est pas suffisant, pendant quelques minutes, il faudrait fumer du foin pour pouvoir enfin accéder au plaisir tant convoité. Le divin n’est pas accessible d’une traite

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Se dire, en tant que facilitateur, que certaines de phases de travail clé (attendues par les clients comme le divin) ne sont pas accessibles de manière directe. En créativité cela me parle de la phase de production confuse qui précède la phase d’ajustement de ce qui deviendra bientôt des solutions.
  • Cela parle aussi de la phase de problématisation, longue, frustrante parfois, qui précède la phase de tentative.
  • Le purin me paraît moins facile à transposer. Pour continuer l’analogie, sentir que l’on commence à basculer dans une phase à nouveau confuse est peut-être le signe qu’il est temps d’arrêter le travail. On est pas obligé de fumer le purin.
  • Et en même temps il faut de la pugnacité lorsqu’on produit des solutions et ces cycles déroutants se produisent parfois plusieurs fois dans une même séquence de travail. Le purin serait le signe qu’il faut relancer une phase foin-divin-purin.
Share this entry
2 Comments
  1. Philippe N.

    Bonjour, c’est une jolie métaphore, encore plus éloquente si on prend vraiment au sérieux l’idée de purin. On pourrait alors dire, entre autre : le purin c’est à la fois ce qui « reste », qu’il faut évacuer voire recycler avec soin, qui va servir d’engrais pour les prochaines actions, et cela symbolise le retour au sol, à la terre, à l’ordinaire, quand la divine intervention — idées, projets, énergies nouvelles — doit trouver, difficilement, laborieusement, sa traduction/incarnation dans la réalité quotidienne.

    Remarquable newsletter, sinon.

    Reply
  2. Martin R

    La partie « Purin » du cigare me parait aussi très intéressante.
    La moins gustative mais néanmoins partie intégrante et essentielle du cigare…Comme sur tout projet !

    De mon côté je la rapprocherais des phases de Réalisation ou Mise en Oeuvre « Mettre les mains dans le cambouis ». La moins noble mais la plus cruciale et qui valide toutes les autres… Sans purin ni foin ni divin !

    Merci pour ces petits bols d’air quotidiens en tout cas !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter