observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / book digest / au bout de ma vie

au bout de ma vie

Attention – tournemain à usage expert : Une personne semble fort contrariée par une idée personne. Prenez là à part et demandez-lui de dire absolument tout ce qu’elle a sur le cœur, absolument tout et dans le langage le plus libre possible. Demandez-lui de se plier en deux, en courbant l’échine, tout en déblatérant, jusqu’à ce que cette seconde sensation renforce la première et que le résultat soit vraiment apocalyptique.

À un moment, la personne ralentit et s’arrête d’elle-même. Tout est dit. À force de tant d’inconfort ? Parce qu’elle ressent un choc à se voir si mal ? Quoi qu’il en soit tout est dehors

Le moment est venu de lui demander de reformuler ce qu’elle a expurgé de manière  audible. Et de formuler ce qui pourrait lui faire faire un pas de plus, vers la sérénité et l’apaisement.

Merci Monika pour ce tournemain de l’extrême.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • L’appel à la violence, taboue. Cela fait penser à une scène de black mirror dans laquelle les personnages se délectent de pouvoir enfin hurler leur colère.
  • Le constat que l’inflexion vient de la personne elle-même, qui rebondit une fois qu’elle a tout dit.
  • Le fait de pouvoir tout dire, dans les mots les plus laids qu’on puisse trouver.
  • L’idée, sous-tendue par l’effet bienfaisant  de cette purge, que la toxicité de ces sentiments provient avant tout de leur rétention.
  • L’idée qu’il y’a la pulsion d’amour au bout de la pulsion destructrice. Ce tournemain est une mini tragédie.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Faire l’inverse : commencer par l’amour et finir par la guerre.
  • Augmenter la température de la salle (et mille autres désagréments).
  • Créer un totem à l’effigie de l’opposant, comme ces commerciaux qui jouent aux fléchettes sur le logo de leur concurrent. Ce totem ou tout simplement ce portrait robot permettrait d’y écrire tous les mots les plus durs, dans une première phase préparatoire à la grande cérémonie de la colère.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter