observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / performance / à la hauteur

à la hauteur

Le coach est bon à la hauteur de son état interne. Je crois que c’est béa qui nous a transmis cette assertion. C’est à la fois génial et effrayant.
Génial en ce qu’il est impératif et professionnel, si on suit ce principe à la lettre, de prendre soin de soi. Effrayant car notre état interne n’est jamais garanti, c’est donc se mettre une assez forte pression en retour, si on pense à la qualité de la prestation. Il y’a un côté « chaud froid » dans cette phrase.

Elle est très « discipline positive » en ce qu’elle porte haut les valeurs d’exigence et de bienveillance.
Elle est hybride car elle relie une notion externe flou – être bon – à une notion interne aussi floue – son état interne, en les reliant par une mesure qui indique de la précision – à la hauteur.

En quoi est-elle spécifique au métier de coach ? « Un vendeur est bon à la hauteur de son état interne » – ça marche très bien
Peut-être qu’un métier moins porté sur l’interaction marche moins bien. »Un data scientist est bon à la hauteur de son état interne » .. et encore

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Qualifier son état interne (météo) avant une intervention, comme un paramètre à intégrer, au même titre que son objectif ou le livrable attendu.
  • Le noter après chaque intervention remarquable par sa qualité ou son peu de qualité.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter