observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

la gifle contractuelle

Nous apprenons qu’il fut un temps où pour marquer le coup lors de la signature d’un contrat, l’usage était que chaque partie amène ses enfants et les voient se faire gifler. La vertu de cette pratique rigolote semble être de créer une émotion et donc un ancrage émotionnel profond chez chacune des parties.

Ce que j’aime bien dans cette pratique

  • L’équilibre entre barbarie et civilisation. Une société suffisamment civilisée pour reconnaître qu’un tel acte est susceptible de choquer et suffisamment barbare pour se dire que c’est vraiment une bonne idée.
  • La scène durant laquelle un papa explique à son enfant « viens avec moi, j’ai un contrat important à signer avec la menuiserie d’à côté ». On imagine la confiance qui se dégrade entre l’enfant et le père à mesure que les affaires prospèrent.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Chercher d’autres ancrages émotionnels pour voir : se prendre un râteau ? Briser sa guitare chérie ? Se faire insulter par ses enfants ?
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter