observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Le calque

À la mairie d’Ermont, les citoyens sont rassemblés pour un atelier créatif avec Make sense autour de projets innovants à renforcer. Un des ateliers concerne l’aménagement de zones désaffectées. Le procédé utilisé consiste à distribuer des photos des lieux, un papier calque à y superposer et des crayons de couleur pour permettre aux habitants d’Ermont de laisser aller leur imagination en redessinant l’espace.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • Le sentiment de « tout est possible », à redessiner ainsi le réel
  • La matérialisation de l’imaginaire, comme un calque coloré sur le réel
  • Le fait d’avoir plusieurs calques pour produire plusieurs esquisses

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Transposer cet exercice sur un organigramme imprime en demandant aux participants de dessiner les flux qui seraient vertueux de faciliter entre les collaborateurs
  • Utiliser cet exercice avec un groupe pilote d’un nouvel aménagement de bureaux, de façon à en améliorer l’usage
  • L’utiliser dans l’autre sens : en réfléchissant à « comment améliorer notre fonctionnement », changer non le calque (sur lequel seraient imprimes quelques fonctions clé de notre organisation) mais la photo du dessous, en proposant différentes vues inspirantes (place du marché, boite de nuit, musée, Bibliothèque, skate park etc..)
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter