observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

ça passe !

Lors de la préparation d’une session, un client nous a dit « non mais c’est bon l’après-midi on va se débrouiller ». Porté par cette belle confiance, je n’ai pas creusé d’avantage son besoin. L’après-midi arriva et ce fut très difficile de tenir le groupe car cette « discussion facilitée » n’avait pas d’objectif, ni de livrable attendu, trop peu de chose pour que « l’émergence » suffise. Les participants se sont mis à s’impatienter, à se tourner vers le sponsor, à interroger l’objectif, le temps vint à manquer et a frustration grandit. À la hâte, nous listions alors les activités à mener pour que chaque sujet soit clos, une to do list thématique pour « atterrir » quelque part quand même.

Ce que je retiens de cette histoire :

  • ne pas faire confiance au client sur la conception de la session
  • ne pas laisser filer le client sans savoir précisemment ce qu’il veut que les participants fassent à la sortie de la session. S’assurer que le livrable attendu est clair et spécifique.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • raconter cette histoire aux futurs sponsors qui nous diront « non mais c’est bon on va faire une discussion facilitée » et leur demander ce qu’ils en attendent, précisément.
  • l’aider à se projeter dans une discussion facilitée, qu’il comprenne à quel point c’est passionnant mais que cela peut être hasardeux
  • protéger le groupe, habitué aux cadences toniques et aux consignes hyper précises, de la sensation de perte de contrôle. Leur donner des repères, ne serait-ce qu’un timing, de quoi noter si ils se replient, des questions affichées pour nourrir les débats, des temps de pause pour savoir ce qu’on pense de ce qui se dit, en silence, de quoi dessiner. Des temps à 2 pour reprendre e fil, la possibilité de s’en aller pour passer en mode « prod » ( exemple proposer une feuille de route pendant que les autres discutent).
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter