observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

empathie au carré

Voici une méthode de questionnement de Dilts, que l’on doit à Philippe Bazin. Merci Philippe.

  1. ce que je vois chez toi
  2. ce que j’apprécie chez toi
  3. et ça me touche parce que chez moi ..

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • Faire coup double empathique : se relier et relier l’autre à soi. C’est de l’empathie au carré
  • C’est une belle invitation pour votre partenaire à faire de même
  • C’est court donc je me dis que ça reste acceptable pour ceux que ça intimide
  • C’est un double cadeau, un double geste vers l’autre : je te donnes un retour sur quelque chose de formidable chez toi et je m’ouvre à toi en te disant quelque chose de précieux.

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • L’utiliser sur le champ du métier ou des sujets professionnels : voilà ce qui me plait beaucoup dans ta façon de travailler, dans le métier tel que tu l’exercer, parmi les sujets que tu traites. Et voilà en quoi ça résonne pour moi, étant donné ma façon de bosser, mon métier, mes sujets..
  • En debrief entre un manager et un manager de manager, parlant tous les deux de l’exercice managérial.
    Un manager et un collaborateur pourrait avoir une discussion incroyable sur ce qu’ils partagent comme expérience en tant que collaborateur. Le champ d’observation et de discussion serait ici le style de co-équipier.
  • Nous pourrions le retourner, à la manière de la « hot chair », à pratiquer avec précaution : voilà une chose que tu fais qui m’est particulièrement insupportable et voilà le lien que je fais avec une chose que je fais et qui est particulièrement insupportable.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter