observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / innovation / l’innovateur viral

l’innovateur viral

Les innovateurs sont identifiés par l’organisation comme des virus contre lesquels il faut lutter. Dans cet esprit, un lab d’innovation collaborative peut être considéré par une organisation bureaucratique comme une tumeur, dont il faut se débarrasser car elle ne réponds pas aux principes de fonctionnement de l’ensemble. C’est cette tension qu’osterwalder caractérise en « exploit » vs « explore ».

Ce que j’aime bien dans cette idée :

  • Comme l’orque nous parlions d’effet immunitaire, considérer l’organisation comme un organisme vivant.
    C’est radical, il y est question de vie, de mort, cela confère aux innovateurs quelque chose de punk (alors qu’ils sont tous habillés pareil en fait)

Ce que je n’aime pas dans cette idée :

  • la seule issue est la mort de l’organisme initial, or ce n’est évidemment pas l’intention. L’intention est la mise en place d’une autre structure du vivant. La métaphore ne va pas assez loin. Il serait plus juste de parler de mutation génétique ou d’adaptation à l’environnement. Les innovateurs étant la fonction qui dans l’organisme facilitent la détection et l’adaptation au monde extérieur.
  • On pourrait également prendre l’image de la métamorphose de la larve en papillon, si on a envie de s’envoyer des fleurs. La fonction est ici de l’ordre de la révélation et de la maturité. Mais bon, un papillon meurt vite il paraît.
  • Les innovateurs sont-ils une sorte de drogue du combattant qui rend l’organisme extra-sensible à son environnement et lui permet de s’y adapter plus vite ?

Ce que nous pourrions imaginer : Poser des questions à un chercheur en génétique pour y approfondir l’analogie et voir si il y’a des enseignements à en tirer. Y’a t’il des biologistes dans notre réseau qui aurait une analogie plus juste à proposer quant à la fonction des innovateurs au sein d’une organisation ?

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter