observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

le trio de coeur

Guiz me raconte que lors d’une formation de trois jours en Italie il lui fut demandé de se mettre en trio et de se questionner ensemble, jour après jour, sur le sens de leur présence à cette formation (si j’ai bien compris). « L’apothéose » pour reprendre ses termes, fut la dernière fois le dernier jour lorsqu’il leur fut demandé de débriefer  ce que ça faisait de se poser toutes ces questions.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • créer une routine en si peu de temps
  • devenir un groupe en si peu de temps
  • créer un confessionnal à 3
  • créer une chambre d’écho intime lors d’un parcours collectif
  • ne pas brasser les groupes à tout prix, mais au contraire en figer la composition pour cet usage
  • le trio plutôt que le binôme, car il y’a plus de chance de tomber sur quelqu’un de sympa comme ça
  • le fait de questionner le sens de la formation

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • demander aux trios de répondre à une question libre supplémentaire à chaque tour et collecter les questions
  • leur demander les questions auxquelles ils n’ont pas envie de répondre

 

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter