observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

conte moi

Vous devez aider un client à rendre le déroulement d’une soirée de pitchs plus dynamique, l’idée que nous avons testé hier consista à lui faire me raconter la soirée dans la peau d’un participant » pendant que Myriam dessinait son chemin de fer sur un grand tableau blanc plume. Puis nous nous sommes tous assis devant le tableau et chacun en silence, armé d’une feuille blanche, en fit un récit à sa façon. Il y eu un dialogue (la hutte finale), car nous avions attrapé Isabelle qui nous fit le plaisir de nous rejoindre, un récit centré sur le sens (join the camp), un conte pour enfant (le château magique) et un récit sous forme de structure (one day, today, tomorrow).

Ce que j’aime bien dans cette technique :

  • Faire raconter au sponsor (et non expliquer), un agenda dans la peau du participant, premier pas.
  • Qu’il se retrouve face à ce récit, plus grand que lui (les pages plumes, si légères, font deux mètres si je ne me trompe pas)
  • Faire parler son imaginaire ensemble pour « embarquer » et devenir une équipe
  • Faire parler l’imaginaire du sponsor, pour mieux en comprendre ses intentions.
  • Dans notre cas, son récit (le conte) pourrait très bien figurer en introduction de la soirée. On a déjà un livrable

Ce qu’on pourrait imaginer :

  • Regarder le récit en s’éloignant de la page plume
  • Écrire un récit à deux, après une première version
  • Proposer d’en écrire un autre le lendemain
  • Jouer avec un personnage et le faire suivre le chemin de fer en se posant des questions sur ce qu’il voit, ce qu’il sent, ce qu’il fait, ce qu’il pense. Cela fait penser au fishbowl avant de passer au récit
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter