observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

les deux ancrages

As-tu pu vérifier ce que l’autre s’est dit à ce moment là ?

Merci Augustin pour cette super question de debriefing.
Lors d’une session pendant laquelle la relation avec les participants était vive, Augustin m’invita à vérifier si ce type de relation était vécue comme vive de leur point de vue ou si c’était « business as usual ».

Ce que j’aime dans cette question :

  • Les deux ancrages : sors de tes chaussures et va vérifier l’intention de « la partie d’en face »
  • L’idée de business as usual qui permet aussi de se rassurer en se disant que de leur point de vue il ne s’est peut être rien passé du tout. Cette pensée à un côté « on repart de zéro » qui fait du bien.
  • Le ton qu’employait alors Augustin, qui fait de cette question une vraie question, et non un avis mal déguisé. À ce moment il lance cette piste comme une sonde ou un repère de plus, comme un appui pour avancer dans la problematisation.

Ce qu’on pourrait imaginer, d’autres questions de ce type :

  • As-tu vérifié ta propre intention ?
  • Quelles ont été leurs différents intentions selon toi ?
  • Comment ont évolué leur intentions ?
  • Les tiennes ?
  • Lesquelles sont-elles au moment où tu me parles ?
  • Laquelle de tes intentions pourrait te jouer des tours ?
  • Laquelle des intentions que tu as eu pourrait t’aider dans un cas pareil ?
Share this entry
1 Comments
  1. PaulineM

    J’aime beaucoup l’idée de basculer tout d’un coup dans la méta-communication : « vous en pensez quoi vous de la manière dont on est en train de se parler ? », il y a un effet désamorce très intéressant j’imagine.

    Cela me fait penser à ces moments où on a envie de sortir des jeux de posture et où ce n’est pas si facile. Peut-être que justement le ton d’Augustin est la clé : ne pas supposer, juste interroger.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter