observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / CONSIGNES POUR LES PARTIPANTS / mettre en confiance / tu fatigues ? accélère !

tu fatigues ? accélère !

Lorsque certains membres d’un régiment commencent à fatiguer pendant une marche de 20km, avec un sac à dos de 22k, plutôt que de leur hurler dessus, leur chef leur ordonne d’accélerer. Et apparemment ça marche. Il semble que le groupe joue un rôle important à ce moment.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • le côté paradoxal
  • le fait d’affirmer sa confiance en demandant de résister encore plus fort
  • le fait de se rapprocher du but
  • le fait de créer une rupture
  • le fait d’occulter complètement la demande (« j’en peux plus »)
  • se dire qu’en fait nous en avons beaucoup plus sous le coude que ce que nous imaginons, comme dans l’exercice du bras tourné
  • ne pas fuir la douleur, ou du moins sa source présumée, mais foncer dedans

Ce que nous pourrions imaginer :

  • si on vous dit « en 5 min je n’y arriverai jamais », dites, comme dans les films d’action hollywoodiens « je vous en donne la moitié »
Share this entry
1 Comments
  1. En fait : « T’en peux plus ? dépêchons nous d’arriver, ça durera moins longtemps… » Mais je ne te le dit pas… pas de victimisation…
    Et aussi, une certaine douleur vient de la récurrence (même geste répété. Je crois que les toxines (acide lactique) viennent se loger dans certains muscles. Et le changement de rythme (même courir) augmente la circulation et l’évacuation. Comme quand on fait des étirements après un footing (on essore les muscles comme une éponge).

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter