observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

quand on aura 100 ans

Ce que j’aimerai qu’on dise de moi lors de mon enterrement à 100 ans. Merci Laure pour cette trouvaille.
En session, l’idée (ce que j’en comprends) est de se projeter à la fin de sa vie, qu’on imagine heureuse car beaucoup d’amis viendraient à votre enterrement et témoignerait du souvenir qu’ils gardent de vous. C’est une façon de collecter ce que vous désirez donner de mieux.

Ce que j’aime bien :

  • Le fait de se projeter dans sa disparition mais de manière joyeuse
  • Le fait de prendre appui sur ses amis pour parler de soi, je me dis que le message change selon qui nous imaginons prendre la parole
  • Le fait d’associer le sens ultime de son existence à ce qu’on a pu donner à des gens proches. C’est mettre la relation tout en haut. C’est organiser un passage de relai.

Ce que nous pourrions imaginer

  • Que diraient vos ennemis
  • Que diraient vos ex
  • Que diraient vos enfants
  • Refaire l’exercice tous les 3 ans et les noter dans le même cahier (ou dossier)
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter