observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / RECETTES DE L'ANIMATEUR / conduire / s’en remettre au hasard

s’en remettre au hasard

Voici le témoignage de Brieuc. Merci Brieuc !!

« Plusieurs de mes nouveaux collègues m’ont prévenu que la « tradition de l’équipe » voulait qu’au mois de janvier, la personne qui tombait sur la fève à la pause café du matin apportait la galette pour celle du lendemain.

Ce « coût du sort » a l’air de convenir à tout le monde, simplement parce que personne n’a à décider, ce qui me fait dire qu’on devrait sans doute s’en remettre davantage au hasard lorsque les prises de décision deviennent difficiles. On atténue sans doute la responsabilité individuelle (de celui qui s’auto-désigne par exemple), mais on renforce la cohésion de groupe, et on gagne surtout du temps à ne pas tergiverser pour savoir qui s’y colle! Ça me rappelle les réunions de groupe que je faisais, où j’avais fini par désigner « au hasard » le rédacteur du compte-rendu de séance, sans que personne n’y trouve à redire.

 

ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • se dire que le sort fait mieux que l’arbitrage rationnel sur qui est plus compétent qu’un autre. cela me rappelle une étude qui montrait que les prédictions macro-économiques de personnes non qualifiées pour l’économie (éboueurs, bouchers etc..) s’avéraient plus justes que celles des économistes réputés.
  • se dire que la fonction crée la compétence. Une fois désigné, je me développe.

 

Ce que nous pourrions imaginer :

  • personnifier le « sort », comme un tiers de confiance, qui aurait sa chaise avec nous en réunion
  • faire exprès de ne pas donner le job à celui qui est le plus qualifié, ou du moins jouer avec cette possibilité de manière explicite.

 

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter