observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

manger son pain noir

Hier matin, j’ai proposé à un groupe de converger sur un plan d’action, ordonnancé, détaillé et dispatché.
Une fois cette tâche effectuée, je proposais de partir en divergence, grande séquence par grande séquence, en se demandant ce qu’on pourrait maintenant imaginer de singulier et de radicalement innovant.

Ça marche bien.
Ce que j’aime bien :

  • Tenir le temps de la convergence en sachant qu’une phase rigolote arrive
  • Lâcher les chevaux, une fois la récolte engrangée.
  • Faire ses devoirs puis jouer
  • L’idée de faire un marché avec soi-même

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Chaque jour, découper son propre temps ainsi : pour 30 min de production convergente, se payer 30 min de création, (ou l’inverse pour ceux qui préfèrent).
  • On pourrait ajouter une notion de pondération : plus tu tiens longtemps et loin de ta zone de confort, plus tu te rétribués en faisant un truc qui t’éclates et qui ne sert presque à rien. C’est un peu austère dit comme ça mais vu qu’on ne peut pas toujours faire exactement le truc qu’on aurait envie de faire.
Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter