observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

le pro-action café

Dans le proaction café, dont vous trouverez plein de détails ici, la réflexion suit trois étapes :

  • Quête
  • Qu’est ce qui nous manque
  • Plan d’action

Ce que j’aime bien :

  • C’est très shématique, 3 éléments et puis c’est tout.
  • Cela crée une tension dramaturgique : le mot quête est fort, le mot manque aussi, et c’est assez malin pour que lorsqu’on passe au plan d’action ce soit comme de libérer un fauve en cage, prêt. à bondir pour résoudre cette tension.
  • L’action est un anxiolytique donc dans cet ordre ça marche assez bien.

Ce que nous pourrions imaginer

  • Utiliser la mécanique du proaction café en clôture de formation.
  • L’engagement de chacun alors qu’on est proche de la fin est parfois faible car le groupe est presque disloqué et l’attention retombée (Il existe d’ailleurs une technique qui consiste à faire s’engager les participants 4h avant la fin).

Comment pourrions-nous créer une tension préliminaire à cette phase pourtant clé ? Faire un effort d’imagination :
Pensez à un objet qui est sur votre bureau et que vous retrouvez tous les jours, les vendredis joyeux comme les mardis pluvieux, si besoin, ressortez la to do list de la semaine dernière que vous n’avez bien-sûr pas pu finir. Écrivez maintenant la « done list » de tout ce que vous avez fait.

Qu’est ce que vous aimeriez pouvoir écrire dessus, d’important pour vous au vu du travail engagé ensemble ?

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter