observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / CONSIGNES POUR LES PARTIPANTS / faire converger / OGSM – pour cheminer des objectifs aux plans d’actions

OGSM – pour cheminer des objectifs aux plans d’actions

Voici la méthode OGSM. Merci Hubert

  1. Objectives : Qualitative description of desired end result
  2. Goals : Quantitative translation of key elements
  3. Strategies : Choices about « how to » achieve objectives
  4. Measures : Performance indicator and Detailled action plan

J’essaye :

  1. proposer et délivrer la meilleure session imaginable pour une problématique client
  2. Identifier les séquences les plus pertinentes / Identifier les profils les plus adaptés  / Trouver le lieu le plus adapté / Avoir acquis la confiance du client, l’avoir fait exprimer ses intentions, et le sentir hyper engagé pour que la session de déroule au mieux
  3. si on tire le fil de la confiance client : Lui dire qu’il est fondamental de développer sa confiance / lui poser des « key » questions qui l’aident à exprimer ses drivers, ses craintes, ses espoirs et à créer ainsi une forme d’intimité autour de la problématique / lui dire qu’afficher notre complicité face au groupe est un gage de réussite
  4. toujours sur ce fil : apprendre une information stratégique qui n’était pas venue de prime abord / que les objectifs cessent de bouger/ l’entendre formuler ses critères de réussite personnels (ex : être légitime face à mon équipe)

Ce qui me frappe c’est que le questionnement fait effectivement remettre les choses dans le bon ordre. J’avais une hypothèse de départ : valider l’utilité d’un service comme talent social dans le design d’une session. Et je me retrouve ailleurs, à travailler la question de la confiance client (parmi d’autres thématiques).

Autre remarque, ce n’est pas si simple sur des objectifs qui impliquent une part comportementale.

Ce que nous pourrions imaginer :

  • Étaler une réflexion stratégique en écoutant un groupe discuter et noter tout ce qui se dit.
  • Puis proposer de remettre les choses au bon endroit, comme dans un jeu de plateau.
  • Remonter alors aux objectifs et voir si les éléments suivants sont cohérents ou si il faut considérer plusieurs plateaux.
  • Voire chaque élément isolé comme un élément d’une chaîne, dont on pourrait tirer les ascendants (objectif et cie) et descendants (critères de réussite et cie), de la même manière que tout le monde a des ancêtres et des enfants.

Quoi qu’il en soit, merci Hubert. Des exemples ?

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter