observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / apprentissage / secret story

secret story

Une façon de faire progresser des apprentis facilitateurs est de les inclure dans nos sessions. L’idée qui nous est venue avec augustin hier est de ne pas dire aux participants de qui il s’agit.

Ce qui me plaît dans cette idée :

  • Donner à l’apprenti un peu de sécurité. Certains pensent que c’est toi le « sachant », tu peux y aller.
  • C’est une belle façon de manifester sa confiance
  • C’est pour l’ancien l’occasion de se remettre en déséquilibre (si tant est qu’il soit jamais en équilibre)
  • C’est un terrain de jeu entre les animateurs et s’amuser est toujours bon pour la session
  • C’est l’occasion d’avoir un feedback candide pour l’animateur chevronné

Ce que nous pourrions imaginer

  • Donner des spécialités (l’un est coach l’autre est maker), sans dire qui fait quoi
  • Proposer aux participants de jouer au même jeu. Ils se présentent en binôme et ne sait pas qui est qui, ou qui fait quoi, ou qui est venu chercher quoi.

Nous voilà devenu un CFU, un centre de facilitation universitaire

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter