observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / modélisation / mieux que le ROI, le RONI

mieux que le ROI, le RONI

Mieux que le retour sur investissement, le retour sur non investissement, ou comment prendre en compte le coût d’opportunité. Au delà de l’acronyme qui fait plus penser à un candidat à une émission de télé réalité qu’à un indicateur financier, c’est quand même une façon de penser qui change un peu. Ne va pas calculer ce que ton investissement rapporte, mais ce que te coûte ton immobilisme. C’est presque une philosophie, d’ailleurs, c’est Laurent qui m’en a parlé, et souvent, ce que dit Laurent invite à la fois à agir et à philosopher. La question peut paraître inquiétante, comme une incitation au mouvement comme fin en soi mais sans aller jusqu’à cet extrémité, ne pas bouger, ne pas changer ses routines, ne pas expérimenter, ne pas se déséquilibrer peut quand même coûter une blinde. Merci Laurent, donc.

En suivant ce fil, nous pourrions :

  • poser à nouveau cette merveilleuse question de coaching, encore plus trapue : que gagnez-vous à ne rien changer ?
  • détourner plein d’autres acronymes, pour voir. Nous aurions le FCS, facteur clé de succès, qui devient le FCSE, le facteur clé de succès d’estime, ou encore le FPE, facteur potentiel d’échec, qui devient le FPEC, facteur potentiel d’échec cuisant. Quant au BFRAB, je vous laisse deviner.

La photo est celle Dick Rowe, l’homme célèbre pour ne pas avoir signé les Beatles chez Decca car selon lui à l’apoque « les groupes à guitare vont disparaître ». Les Beatles ont vendu plus de 2,3 milliards de disques.

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter