observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / psychologie / le bienfait du silence

le bienfait du silence

J’apprends, grâce à Maxime, que lorsqu’on réalise un documentaire radio, il est important de créer du vide. Le cerveau n’aimerait pas les blocs de paroles compacts les uns après les autres. Ainsi, il est opportun de faire tinter quelque cloches de vachettes alpestres ou de faire entendre le bruit d’une porte qui se ferme.

Ce que j’aime bien dans cette pratique :

  • remplir avec du presque vide
  • être gentil avec son cerveau, la version sympa de la notion de temps de cerveau disponible, mais pas pour y placer des produits, mais des idées
  • créer des images avec du son

Ce que nous pourrions imaginer en nous inspirant de cette pratique

  • faire de longues pauses après une idée importante en formation. Plus une idée est importante plus on fait durer la pause.
  • marquer une longue pause après une idée importante du client
  • diffuser des sons alpins lors d’une session. Un léger décor sonore, selon l’inspiration. Les chapeaux de bono en version acoustique.

 

Share this entry
2 Comments
  1. Jean-Baptiste Jourdant

    ce qui me plaît dans cette pratique

    Le respect de l’autre et de son rythme

    ce pour quoi ça marche selon moi

    être à l’écoute, en vigilance de ce que l’autre peut absorber

    ce que ça m’inspire dans mon métier

    Parfois je speed, j’enchaîne, et moi-même je ne respire pas ! Ceci est donc une invitation, au delà de grands temps de silence, de penser juste à ces petites respirations qui permettent à l’autre de prendre sa place, dire stop, exprimer son besoin de ralentir, expliquer, digérer….

    Reply
    • talent social

      Commentaire libre :

      je dirais même plus : respirer, pour soi, pour que sa propre pensée infuse :)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter