observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / performance / nos figures imposées

nos figures imposées

Voilà ce qu’un copain fait sur scène pour amuser la galerie. Pour moi, c’est comme une figure imposée. Vous êtes rocker, à un moment donné il faudra bien détruire une chambre d’hôtel,  casser une guitare sur scène, et s’embrouiller avec le chanteur pour une histoire de gonzesse ou d’égo et verser une bière dans son froc.

Quel serait l’équivalent dans nos métiers ? Quelles sont vos figures imposées ?

 

 

Share this entry
3 Comments
  1. ma réponse à la question

    Dans le domaine des chercheurs, des experts, des intellos, la figure imposée, c’est de joindre les mains et de dire … Mais regardez Franck Lepage, il le dit tellement bien :
    https://www.youtube.com/watch?v=oNJo-E4MEk8

    Reply
    • talent social

      Commentaire libre :

      Au fond, j’aimerais revenir sur une notion que vous n’avez pas eu le temps, malheureusement, d’aborder : est-ce que la question des figures imposées n’est-elle pas simplement la question de la soumission à la pression de conformité ?

      Reply
      • Commentaire libre :

        Pour moi, ces figures imposées sont un outil, surtout pas une fin en soi.

        C’est un outil pour rassurer, d’abord, en donnant une image de son rôle qui est celle attendue par l’auditoire.
        Il faut malgré tout l’incarner de la façon la plus sincère qui soit: quoi qu’en dise Franck Lepage pour amuser la galerie, les pipotrons – car ce qu’il fait n’est rien d’autre que ça, on en trouve des dizaines sur le net, plus redoutables les uns que les autres – ne passent jamais bien auprès de publics suffisamment critiques (celui des chercheurs en particulier). Au contraire, c’est même le meilleur moyen de se décrédibiliser pour longtemps.

        Mais c’est aussi un beau levier, qui permet justement de pointer ce qui doit évoluer dans une posture, dans un rôle.
        C’est le moment de se réapproprier des codes initialement gravés dans le marbre mais qui sont devenus illisibles à force d’être élimés par des usages répétés et souvent galvaudés.

        Mimer le conformisme permet donc de partir d’une référence commune rassurante pour en pointer les travers et faire évoluer les pratiques et les points de vue.

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter